Alice Groupe Artistique

Alice est un groupe artistique qui expérimente le croisement des écritures artistiques : le mot, l'image, le corps, la musique et interroge la place du spectateur dans le processus de création.

Le Système Minorette

«Benjamin Minorette a accompli son rêve, celui d’une caravane transformée en cinéma ambulant. Il arpente les routes, libre, débarrassé des contraintes de production cinématographique. Il rêve d’un cinéma vivant, écrit ses histoires au fil de ses voyages et des rencontres.

Au cours de son voyage, de villes en villages, il vient s’installer près de chez vous sur une place, dans la rue, ou dans un parc avec sa caravane. L’équipe Minorette met en route les projections de courts-métrages... Pendant ce temps, Benjamin, lui, va à la rencontre des gens, les vieux, les enfants qui lui racontent des histoires de rêves, d’utopies, de vie et de fêtes inventées...

Parfois à la tombée de la nuit, le cinéma s’échappe de la caravane, Benjamin vous invite alors de l’autre côté du miroir...»

 

  

d_roul_

Minorette est un hommage au cinéma ambulant qui s’inscrit dans les arts de la rue et puise son inspiration dans le conte.

 

 La caravane arrive dans un quartier, sur une place, dans un parc. L’équipe en tournée s’installe et met en route le cinéma quatre places et c’est le début d’une aventure... Le Système Minorette est une installation/résidence/spectacle d’un jour à un an associant cinéma ambulant, ateliers d’action culturelle et spectacle de rue à la croisée du théâtre et du cinéma.

 

Depuis 2007, le Système Minorette comple plus de 150 représentations pour plus de 9000 entrées dans la caravane cinéma, une histoire racontée près de 2000 fois dans l’intimité de la salle d’attente !

 

Avec Benjamin Minorette, nous avons réalisé un spectacle à la croisée du théâtre et du cinéma, deux films de fiction, des performances urbaines, des projets fous et utopiques avec les habitants de Nantes, de la Rochelle, d'Héric, de Saint-Herblain, de Chalon, de Poitiers....

 

Une aventure qui se retrouve sur le blog de Benjamin Minorette

 

 


Cabaret cinéma

Avec Georges Méliès, la magie est entrée dans le cinéma et ne l’a plus jamais quitté. Tandis que les frères Lumière filmaient le monde réel, Méliès inventait à l’écran le divertissement, l’absurde, le fantastique, le trucage. Du cabaret au cinéma ou du cinéma au cabaret, il n’y a qu’un pas. Notre Cabaret Cinéma rend hommage à la cinémagie, aux trucages, aux bandes originales de films.

 

Alice fait son cinéma a été créé en juillet 2008 lors d'une carte blanche de Bruno Bonté alors à Saint-Hilaire de Riez, en première partie d'une projection plein air. L'équipe d'Alice a repris la performance pour  faire son Cabaret Cinéma en 2009.

 

En solo ou lors d'évènement spéciaux (ouverture de saison, restitution de résidence, événement Cabaret'S en partenariat avec les sweatlodge), il a été joué en salle, en plein air et sous chapiteau.



montage_cabaretphotos de Stephen Dronval sous le chapiteau des Sweatlodge, 2010

 

 

Direction artistique :
Denis Rochard et Virginie Frappart

 

Avec :
Raphaël Dalaine, Virginie Frappart, Virginie Hauser et Aline Chevalier (en alternance), Meivelyan Jacquot, Thecle Nieux, Sébastien Condolo, Denis Rochard, Marie Giraudet.

 

Invités :
Benjamin Alhinc, Lili Picot, Marie Faure, Katryne Gentil, Alain Brasseur, Morgane Guicquéro, Daniel Garcia

 

 

 

ed_wood_weblily_taylor_web
photos de Mikaël Philis à Pontempeyrat (Regards et mouvements, 42)

 

Création juillet 2008 à Saint Hilaire de Riez, la Déferlante (85)
Pol'n, Nantes (44) janvier 2009
Regards et Mouvements, Pontempeyrat (42), juin 2009
Niort (79), le Nuits du donjon, juillet 2009
La Rochelle, Mireuil (17), septembre 2009
Cabaret's avec les sweatLodge, octobre-novembre 2009
Saffré, ouverture de saison des spectacles de la Pierre bleue, septembre 2010 

 

 

Le groupe artistique Alice travaille au sein du collectif POL'n 

11 rue des Olivettes - 44 000 Nantes

06 31 25 56 94 / 02 40 74 97 85

 

 pol'n

 

POL’n est un ensemble de structures regroupé en association au service de l’expérimentation artistique et de la mutualisation des pratiques et des idées. A ce titre, toutes les formes de transmission de connaissances (artistiques, administratives et techniques) sont recherchées et encouragées.

L’association est née en 2000 suite à la rencontre d’artistes, d’administrateurs du spectacle et de chercheurs, formulant du terrain les même constats : la précarité du secteur culturel, l’isolement de ses acteurs, la difficulté d’accès aux équipements culturels, le cloisonnement des disciplines et de leur public.

Une vingtaine de structures (compagnies, collectifs d’artistes et associations culturelles) ont participé à l’évolution de ce projet avec ses temps forts et ses moments de doutes. Depuis 2003, nous sommes installés au 11 rue des Olivettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Contact ]
Tags :

Territoire des utopies

LTerritoire des utopies, c’est le grand projet de la Reine Mathilde, un musée humain, où seraient enfermés tous les impudents qui font régner l’injustice. Pour le construire, elle fait appel à Lucie, fée bricoleuse et Esteban, chauffeur de taxi. Tout pourrait aller assez bien. Mais Monsieur Wladimir, tel un fantôme, vient révéler à chacun sa part de rêve oublié et sonner une révolte qui pourrait ressembler à de l’amour... 

montage_TUphotos de Damien Bossis, juin 2007


Dans notre fable, lterritoire des utopies est le film inachevé de Benjamin Minorette, c’est un film vivant, un déambulatoire à la croisée du théâtre et du cinéma qui convie les spectateurs à un voyage onirique, entre réel et imaginaire. La mise en scène guide les spectateurs dans l’histoire, interpellant les sens, basculant de l’intime au choeur, pour le plaisir simple de se faire raconter une histoire, mais aussi de regarder les corps, les sentir, les frôler.

 

Création originale
Nicolas Bonneau (auteur)
Denis Rochard (mise en scène et réalisation des images)
Hugues Pluviose (compositeur)
 
Distribution
Philippe Bodet, Raphaël Dalaine, Virginie Frappart et Geneviève Rosset
 
Une production du groupe artistique Alice en coproduction avec en coproduction avec L’Abattoir/Chalon dans la rue, la Paperie, POL’n, l’ECM Mendès-France de Poitiers avec le soutien de la Région Poitou-Charentes / le temps des arts de la rue, de l’agence culturelle de St-Herblain, la ville de Nantes, le Conseil Général de Loire Atlantique, le Conseil Régional des Pays de la Loire, et le concours du ministère de la culture et de la communication / DMDTS et DICREAM, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.
 

PORTRAITS DE RUE

"Portraits de Rue, c’est affirmer un travail différent autour des modes de la représentation.
C’est affirmer un travail d’infusion plutôt que de diffusion.
C’est réfléchir à une autre temporalité artistique, qui prend le temps de la rencontre entre artistes et habitants, qui prend le temps de la contextualisation
d’une oeuvre sur un territoire.
C’est mêler l’art de l’exposition qui est un art de l’espace à l’art théâtral qui est un art du temps pour construire une muséologie en marche.

Chaque Portrait de Rue crée sa propre cartographie humaine avec ses portraits disséminés dans la ville, empruntant une porte d’entrée sensitive et subjective, cette cartographie travaille à la mise en lumière d’un territoire par ce qui en fait sa force : les gens qui y vivent.

Dans le souci du mieux vivre ensemble et dans une perspective de ré appropriation du territoire, Portraits de Rue se place à l’endroit de l’humain. Portraits de Rue, c’est inviter l’habitant à faire naître, vivre et mourir cette oeuvre grâce à l’échange produit. Portraits de Rue, c’est somme toute le portrait des habitants comme sublimation du territoire. " 

Eric Aubry, directeur de La Paperie, centre national des Arts de la Rue

PR_Rochard_web0003Portraits de rue à Saffré, novembre 2010

Alice arrive à côté de chez vous avec son studio ambulant et installe sa petite salle d’accueil... Elle convie les habitants à un temps de pose/pause.

Temps de pose/pause photographique d’abord. Denis à l’intérieur, réalisateur et photographe, il paraît qu’il entraîne les gens dans des histoires mais ce qui se passe exactement dans ce studio-là, nul ne le sait, sauf bien sûr ceux qui y sont déjà entrés. Ce sera votre secret, à lui et à vous. Ce qui est sûr, c’est qu’il fait de beaux portraits, souvent en noir et blanc, souvent très grands.

Un temps de pose/pause avec Alice aussi, pourparler de la vie comment elle va, de là où vous vivez, de ses coins secrets, méconnus ou usurpés, de son histoire et de ses transformations actuelles, des rêves et des peurs..

Ensuite, Alice invente un parcours, repère des lieux forts, poétiques, atypiques, polémiques, les portraits et les projections trouvent leur place sur les façades des rues, c’est exactement là qu’ils veulent être.

Arrive alors l’équipe des colleurs : ils sont six, trois équipes de deux. Leur mission : coller les photographies, elles sont parfois grandes, c’est parfois haut, c’est dans la rue, en plein jour dans le quotidien des gens qui viennent conduire les enfants à l’école, faire le tour au chien et acheter sa baguette de pain. Ils sont colleurs mais aussi un peu autres. Ils captent les réactions directes et brutes, plein de délicatesse ou de rudesse. La parole circule encore. Leur tâche première : coller ces affiches. Ils ont trois jours et ils ne sont que quatre.

Enfin, les affiches sont collées, les projections sont prêtes, à la nuit tombée, les visages s’animent, Alice vous convie de l’autre côté du miroir, une traversée, une déambulation poétique qui vous fait revisiter autrement ce lieu où vous passez peut-être tous les jours. Les portraits, une mélodie, des personnages au coin d’une rue, à une fenêtre, vous interpellent. Un autre secret se partage. Ça parle de la vie, ça parle de la ville, ça parle un peu de nous aussi.

Le lendemain, Alice s’en va mais les portraits restent... les rêveries de la veille sont inscrites dans leurs regards, comme un secret partagé.

Une proposition artistique en 4 ACTES  :

  • Acte 1 - le collectage : temps correspondant au temps de la résidence artistique sur le territoire 
  • Acte 2 - le collage : temps de mise en jeu avec deux brigades de trois colleurs
  • Acte 3 - le vernissage : temps d'une visite décalée et poétique
  • Acte 4 - la trace : temps d'existence des oeuvres dans l'espace public

 

5photo-collage2

 

PDR-Savenay17

 

10424308_890960134255882_138656311966066593_n

 

PDR-OLIVETTES-WEB 326

 

PDR-failler75

 

 

PDR-CHARCE-WEB 535

 

PDR-CHARCE-WEB 545

 

PDR-CHARCE-WEB 408

 

PDR-OLIVETTES-WEB 249

 

Du côté de la presse

Libération : Tronches de vies par Frédérique Roussel, envoyée spéciale à Charcé (49), 29 septembre 2012

Feuilleton : Les Visages du Village, "Portraits de Rue" de Denis Rochard sur France 2, septembre 2014

 

PDR-Stradda

Portraits de Rue au 13h00 de France2

Portraits de rue : Alice fait des merveilles

Tournée "Portraits de Rue"
Région de Nozay et Saffré (44), automne 2010
Courëron (44), été 2011
Nantes (44), quartier des Olivettes, printemps/été 2012
Abbaye aux Dames de Saintes, en partenariat avec la ville et le conservatoire, été 2013
L'Aigle (61), hiver 2013
Chalonnes-sur-Loire (49) et Village en Scène, été 2014
Héric et Casson avec la communauté de communes Erdre et Gesvres (44), été automne 2014
Le centre national Le Boulon avec l'agglomération de Valenciennes, les communes d'Anzin, Bruay-sur-Escaut, Escaupont, Fresnes-sur-Escaut, Coné, Vieux Condé et Transvilles (59), automne 2014
Mazé et la communauté de Communes de Beanfort en Anjou (49), printemps 2015
Villeneuve d'Ascq (59) dans le Quartier Résidence et la maison de quartier des Genêts, printemps 2016
Abbaye Royale en partenariat avec la ville de Saint Jean d'Angély (17) et le CNAR sur le Pont, été 2016
Thorigné sur Dué (72), été 2016

 

Portraits de rue en régionale (2012/2013) 
Tournée initiée par le conseil régional des Pays de la Loire et orchestrée par La Paperie, Centre National des Arts de la Rue avec les villes de :
Savenay (44), printemps 2012
Charcé-Saint-Ellier sur Aubance et la communauté de communes de Loire-Aubance (49), été 2012
Monstûrs (53) et le SVET des Coëvrons, été 2012
Vivoin (72) et le centre culturel de Sarthe, automne hiver 2012
Saint-Hilaire de Riez (85)
, hiver 2012/2013

 

TDR-OLIVETTES-PATRICK

 "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commandes

A table ! théâtre forum sur les rapports des jeunes à l’alimentation, commande Conseil Général de Vendée, mai 2008

Brigades urbaines, inauguration du BusWay à Nantes, automne 2006

Le pouvoir de Nicolas Bonneau théâtre forum commande du groupe ESHA, St Herblain, mai 2006

Réunion publique de Nicolas Bonneau, théâtre forum sur les élections cantonales, mars 2004

- Commandes ]

CARTES BLANCHES

Immobile hobo, Alice invite Hugues Pluviôse pour son lancement d'album, mars 2013 à POL'n

Cabaret Cinéma, mise en scène collective, Saint Hilaire de Riez, juillet 2008

Mots à Maux, de Frédéric Barbe et Nicolas Bonneau dans le cadre du festival Sonor, mars 2006 

L'automne s'invite à POL'n, mise en scène Virginie Frappart, novembre 2005

L'objection du poème de JP Siméon,mise en scène Denis Rochard, création pour la soirée de soutien au TNT, juin 2005

Ça tourne près de chez vous de et mis en scène par Denis Rochard et Virginie Frappart- création à POL'n en mars 2005

Petits récits et autres absurdités, contes déambulatoires

 

 

çatourne0001

 ça tourne à Pol'n, mars 2004

 

Alice est membre de POL'n, collectif d'associations nantais installé dans le quartier des Olivettes. POL'n, lieu des possibles, est un terrain de jeu, d'expérimentation, de recherche, cartes blanches uniques et/ou donnant vie et envie à spectacle.

 
pat-cris

 L'automne s'invite à POL'n, novembre 2004