Alice Groupe Artistique

Alice est un groupe artistique qui expérimente le croisement des écritures artistiques : le mot, l'image, le corps, la musique et interroge la place du spectateur dans le processus de création.

Hutchinson

Alien musical apparenté à la grande famille des musiques électroniques, Hutchinson croise fragments de rock’n’roll, funk salace et postes de télévision ! La rencontre avec Denis Rochard d'Alice a donné l’envie de créer un spectacle dans le cadre du festival Scopitone 2004 où musique et vidéo avancent en quinconce. Un spectacle surprenant voire déroutant.

 


Stéphane Babiaud : Percussions, voix, sampler, claviers, Etienne Brechet : Co-scénariste, compositing 2D/3D, post-production, éclairagiste, Ronan Cloarec : Co-scénariste, guitariste, programmation musicale, machines, composition, arrangements, Olivier Deniaud : Coscénariste, bassiste, programmation musicale, machine, composition, arrangements,Tony Leroux : régisseur son, Denis Rochard : Co-scénariste, réalisateur, cadreur, monteur, show control, Eric “Hutch” Tanguy : Co-scénariste, batteur, vibraphone, arrangements, Patrice Guillerme : régisseur général

extrait 

 


 

 

Le spectacle Hutchinson créé pour le festival Scopitone 2004 est une coproduction films Alice et l’Olympic (Nantes)

 

Clairement et ce, dès l’origine, la recherche entre le groupe Hutchinson et Alice s’inscrit, non pas dans le champ technologique, mais dans celui du spectacle (en assumant sa position « média spectacle», expérimentant le croisement des disciplines artistiques : musiques, films, installation vidéo, lumière, mise en scène…).

 

Un film a été tourné avant la résidence à l’Olympic, mettant en scène trois personnages principaux manipulés par la télévision. Coincés par leurs fantasmes, ils aspirent à rompre leur solitude. Leurs parcours se croisent : d’où l’ambiguïté entre situation imaginaire et réalité. Pour être très concret, il s’agit à travers « un film vivant » multidiffusé de rentrer dans l’expérience individuelle de ces personnages ayant chacun une relation propre aux mythes télévisuels et d’en montrer les conséquences. En évitant les écueils du tout numérique, Hutchinson crée donc un univers, son univers et c’est finalement à un travail de mise en scène qu’ils sont confrontés. La finalité est donc un spectacle, non un concert + un film.