Alice Groupe Artistique

Alice est un groupe artistique qui expérimente le croisement des écritures artistiques : le mot, l'image, le corps, la musique et interroge la place du spectateur dans le processus de création.

Un jour, il faudra bien qu'on se fabrique un nous....


« Nous avons vu des barbelés pousser dans des prairies. Des murs sortir de terre comme des champignons. Sous nos yeux, nous avons vu l’étranger cesser d’être hôte pour devenir inquiétude, problème qu’il faut repousser, ne plus voir. Quand on ne voit plus quelqu’un il n’y a plus personne ? Faire qu’il n’y ait plus personne là où il y quelqu’un, c’est le contraire de l’hospitalité, c’est l’inhospitalité, et l’inhospitalité devient hostilité, devient haine

D'après La fin de l’hospitalité de Guillaume le Blanc, Fabienne Brugère, Flammarion


.

Unjour-10 br

Depuis 5 ans, Alice développe un processus de création partagée avec des jeunes exilé·es, des militant·es, habitant·es et artistes nantais·es.

Depuis 5 ans bientôt, Alice a créé le rituel d’un dimanche de création par mois associant training et découverte artistique (danse, boxe, cinéma, théâtre...), création et répétition d’un spectacle et de performances artistiques (écriture individuelle et collective poétique et slamée, dansée, théâtrale et cinématographique...) et temps de convivialité (petit déjeuner et repas partagés).

  • Et maintenant, ici, on fait quoi (ensemble) ? Un spectacle qui aborde le parcours des jeunes et mineurs isolés (voyage, traversée, attente, solitude, traitement administratif...) à la croisée du théâtre, du cinéma, réunissant entre 12 et 20 interprètes selon les configurations.
  • La Vague Une performance dansée de 7 minutes, réunissant entre 15 et 30 interprètes.
  • Un jour il faudra bien qu’on se fabrique un nous... Trois performances dansées réunissant entre 10 et 20 interprètes.
  • Création de films courts pour les spectacles (Nantes Welcome...)
  • Une exposition photo et un livre en cours d’édition Making of photographique réalisé par Yann Richebourg exposé par la Cimade et en cours d’édition par Grafipolis.

« Cette recherche artistique nous a confrontés au déni d’hospitalité politique et - comme un antidote - la vivacité de l’hospitalité éthique des individus et des associations. »  Virginie Frappart, metteure en scène



Unjour-2 br

Et maintenant, ici, on fait quoi (ensemble) ? est une aventure artistique et humaine. Elle a ouvert de nombreux sillons souvent au coeur des enjeux et des tensions qui ébranlent la société française :

  • l’accueil et l’hospitalité,
  • le racisme et les discriminations,
  • les débats autour des notions d’identité et d’appartenance(s) (multiples),
  • les fantômes du passé esclavagiste et colonial,
  • la France Afrique,
  • la francophonie, les langues maternelles, les langues de l’exil,
  • la (dé)colonisation des arts et de nos récits familiaux, locaux, nationaux...

Bien sûr, tout ne pouvait être abordé dans un seul spectacle. En 2019, nous avons donc décidé d’ouvrir un Acte 2. Comme pour l’Acte 1, Un jour, il faudra bien qu’on se fabrique un nous est une création partagée entre artistes, habitant.e.s d’ici et d’ailleurs, partenaires associatifs et culturels.
Après avoir ancré le travail à POL’n et dans les quartiers Nord de Nantes en complicité avec la ville (Art en partage), le Théâtre Universitaire, le service culturel du CROUS et les associations Eclectic et Hors les Murs, nous avons en 2020 ouvert à de nouvelles collaborations avec l’invitation de Transfert (Rezé) à venir écrire avec eux une semaine sur l’hospitalité à l’été 2020.

 

 

217074539_3160770264209375_5373465489061562659_n

Axes de recherche :

  • Cette création se fait en aller et retour avec un processus de Recherche Action sur l’Hospitalité sur Nantes, Rezé et Lorient ;
  • Si comme pour l’Acte 1, nous partons sur le croisement des écritures entre les mots (bruts et poétiques) et les images (cinéma et peinture), nous faisons une place particulière à la musique en collaboration avec le compositeur multi-instrumentiste Meivelyan Jacquot et au corps dansant pouvant exprimer tout à tour le là-bas, le ici, la colère, le combat, le lâcher-prise, le voyage, l’errance...
  • Nous sommes parti.e.s sur l’écriture de figures (Marianne, l’Europe, Le Préfet, Le Blanc, le Noir, le Migrant, l’Esclave, le Colon, Mamiwata, le Sapeur...) et la représentation des symboles (les drapeaux français, européen, le mur, la valise...) qui ressortaient lors des temps de rencontres, d’ateliers et de débats cherchant à dépasser le stéréotype et la caricature pour devenir emblématique, symbolique, onirique ;
  • Parrallèlement au travail d’écriture avec les jeunes, nous nous nourrisons de textes poétiques (Géographie Absente de Jeanne Benameur, Capitaine Alexandre, Pascale Ruffel) pour nourrir notre recherche sur la voix et la musique.


La forme du spectacle final a évolué. Initialement prévue à l’été 2020 en format déambulatoire casqué sur la gobalité du site Transfert (Rezé) et dans le quartier des Olivettes (Nantes), nous partons aujourd’hui sur le format d’un ciné-concert casqué en format cabaret, habité par des temps de jeu, de lectures poétiques et de pièces chorégraphiées.

 

Premières représentations les 26 et 27 août 2021 à Transfert & co dans le cadre de l'événement Ville et Hospitalité


Au plateau, 9 interprètes (musicien, danseur.euse.s, comédien.nne.s) d’ici et de là-bas.

Nous avons adapté le travail de création, de résidences et de recherche, aux contraintes sanitaires bien sûr, mais aussi à des questions techniques (exigence dans la restition sonore notamment), et de jauge (faible jauge sur le format déambulatoire).

Equipe de création

Avec par ordre d’apparition : Foli Yao Sao, Vencinho Kolela, Nicolas Chauviré, Amina Wabia Mputu, Alicia Le Ridant, Wassim Allagui, Jamilla El Mokhtari, Eve Choimet
Avec la participation précieuse de : Abdoulaye Camara, Abou Camara, Aboubacar Conté, Alpha Keita, Alex Nollan Minso, Amara Sangare, Djibril Saugaré,  Mamadou Minté, Mamadou Sanogo, Mohamed Camara… et les 70 habitants d’ici et de là-bas… merci à eux
 
Mise en scène : Virginie Frappart Mise en images : Denis Rochard assisté par Michele Doré, Mise en musique : Meivelyan Jacquot Sonorisation : Sébastien Condolo assisté de Clément Souchez Mise en lumière : Aurélien Brottier Costumes : Anne Furic
 
Suivi de projet, médiation, régie : Margaux Le Dantec, Milane Laumonier, Sarah Humbert, Sabrina Mellikèche, Cassandre Brenon

 

Un Jour-23-br-11

Le Groupe Artistique Alice écrit cette aventure en coproduction avec Transfert, et en co construction avec A la criée, le Collectif à côté, l’association des Tribuns de Nantes, le Cercle du Marronnage, Energie Collective, SOS Méditerranée et le Collectif Pérou, Blacksad et Rachel Fondi avec les soutiens des villes de Nantes, du département de Loire Atlantique, de la DRAC Pays de la Loire, de la DILCRAH, de la Politique de la Ville, de la Fondation de France, et de l’imprimerie Guichard, mais aussi grâce à nos partenaires Cimade, Gasprom, les hébergeurs solidaires, La Prépa Solidaire, Les Bienveilleurs 44, l’Autre Cantine, l’espace Tamo, Tinhi Kmou, la Tribouille, POL’n, l’EclectiC, les associations Hors les murs et JEM, la Maison de l’Afrique, la Maison pour Tous Kervénanec, SOS Méditerranée, la JOC et tou.te.s les autres qui croisent notre chemin.




 

 


LES VOYAGES D'ALICE

Depuis 2006, Alice inscrit l’espace public et la rencontre avec les habitants au coeur de sa recherche artistique. Elle prend le temps de la rencontre et aime associer les habitants à  une aventure artistique même ceux qui n’ont pas l’habitude d’aller au spectacle, par méconnaissance, parce qu’ils pensent que cela ne les concernent pas, que ce n’est pas pour eux, sans intérêt. 

Alice se balade dans les villes qu’elle traverse, écoute, regarde et  transforme tout cela en images, en textes, en musiques... en histoires. Parce que ce qui l’intéresse, c’est la quête du vivant, parce que la réalité dépasse toujours la fiction mais la fiction donne un sens à ce réel.


Série B - Nantes photo de famille

Carnet de voyage 

Trave(l)ing, un docu fiction poétique sur la mobilité / résidence de diffusion en coproduction avec le CNAREP la Paperie sur le territoire de la Communauté de Communes Erdre et Gesvres (44) et la ville nouvelle de Chemillé en Anjou (49) 2019/2020

Et maintenant ici, on fait quoi (ensemble) ? / résidence de création en coproduction avec la Cie la Tribouille, la ville de Nantes, la DRAC des Pays de la Loire, la Fondation de France inscrit dans le quartier des Olivettes, les quartiers Nord de Nantes et la ville de Rezé depuis 2017/2020

In dreams, fantasmagorie du paysage/ résidence de géographie subjective, écriture, tournage participatif, avec la Région Poitou Charente et la ville de la Rochelle, le Centre Culturel de Sarthe et la ville de Vivoin, la Communauté de Communes Anjou Loir et Sarthe (49), la Commune Nouvelle de Chemillé en Anjou (49), la Communauté de Communes d'Alençon et la Bibliotèque départementale de l'Orne (61)

Série B / résidence d’écriture et de création avec les habitants du Pays du Layon (49), Nantes (44), Barbezieux (16), Vivoin (72) en 2014/2015

Parcours éphémères / résidence de deux ans avec l’Abbaye aux Dames en coproduction avec le CNAR Boinot avec le soutien du conservatoire et de la ville de Saintes (17) 2013/2014. 

Le jour où nous avons cessé d’avoir peur / résidence de deux ans sur le quartier Breil Barberie/Nantes (44) Ecriture, lecture, court métrage, sérigraphies, spectacle - 2011/2012

Portraits de Rue / région de Nozay (44), Couëron (44), Nantes (quartier des Olivettes, 44), Savenay (44), Pays de l’Aubance (49), Montsûrs (53), Vivoin (72) et Saint-Hilaire de Riez (85), l’Aigle (61), Chalonnes-sur-Loire (49), Pays de l’Escaut (59), Erdre et Gesvres (44), Beaufort en Anjou (49), Saintes et Saint Jean-d'Angély (17), Villeneuve d'Asq (59, Chemillé (49)

 

PDR-OLIVETTES-WEB 301

 

Les bateaux rouges / installation plastique et photographique dans l’espace public, au coeur du quartier Hôtel de Ville de Rezé - 2012 

Banquet des Utopies / résidence de 6 mois sur Montoir de Bretagne (44) - mise en scène d’un spectacle participatif, collectages de paroles, photographies, atelier scéno & théâtre - 2010

Le Système Minorette / résidence d’un an sur le quartier le Mireuil/La Rochelle (17) - collectages, atelier de théâtre amateur, réalisation d’un film d’animation, caravane cinéma, tournage participatif, réalisation d’un court métrage et d’une performance de rue - 2009

Le Système Minorette / résidence de 9 mois sur l’Ile de Nantes (44) - collectages, atelier de théâtre, tournage participatif, réalisation d’un court métrage - 2008

Le Système Minorette / résidence d’un an sur le quartier des Olivettes/Nantes (44) : collectages, atelier de théâtre, tournage participatif, représentations du territoire des Utopies - 2006/2007

Système Minorette / implantation d’une semaine avec ateliers en amont : St-Herblain (44), Héric (44), Chalon sur Saône (71), Poitiers (86) - 2007

bandeau_banquetMise en scène de banquets - à POL'n (2007) et la Rochelle (2009)

 

Le système Minorette  - Portraits de Rue - Banquet des utopies - Le jour où nous avons cessé d'avoir peur -  Parcours éphémères - Série B - In Dreams - Et maintenant, ici, on fait quoi (ensemble) ?Trave(l)ling

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abbaye dedans / Abbaye dehors

 

Invitée par la cité musicale de l'Abbaye aux Dames de Saintes, Alice créé depuis avril 2103 des Parcours éphémères aux multiples visages : portraits de musiciens dans la ville, portraits des habitants du quartier de l'Abbaye, portrait d'une Abbaye animée par la musique, ancrés dans les grandes et petites histoires de Saintes et du faubourg Saint-Pallais.

Entre rencontres intimes, temps suspendus, annoncés ou impromptus, le voyage artistique à la croisée du cinéma, des arts de la rue, de l'écriture in situ se décline jusqu'à 19 septembre 2014. 


En coproduction avec L’Abbaye aux Dames, la cité musicale, les Usines Boinot – CNAR en Poitou-Charentes, la ville et le conservatoire de Saintes, l'Atelier du Patrimoine de Saintonge, le centre social Belle Rive, l'Office de Tourisme de Saintes et de la Saintonge.

**********

ACTE 1 - DES MUSICIENS DANS LA VILLE

Alice tourne avec des musiciens du Jeune Orchestre de l'Abbaye, du Conservatoire (professeurs et élèves) et de l'Association saintaise de musiques actuelles dans des lieux emblématiques, atypiques, poétiques, quotidiens de la ville. Un autre regard sur Saintes. Les tournages deviennent eux-mêmes des impromptus décalés dans la ville, viennent révélés ou réinterprétés un lieu par une interprétation musicale.

Avec Nicolas Bachour (violon), Calixte Bailliard (violon), Olivier Boncourt (sax), Ludovic Bougouin (trompette), Marie-Laure Bras-Rabiller (orgue), Alejandra Buitrago (flûte),  Cédric Burgelin (épinette), Sabrina Chauris (alto),  Florian Dautel (violon), Jean-Pierre Dupin (sax),  Edwin Florez Henao (chant guitare), Louis Fromonteil (guitare), Lucy Giblin (voix), Damien Guffroy (contrebasse), Céline Lamanda (flûte), Veronica Mala (alto), Dominique de Martel (orgue), Juan Camilo Martinez (percussion),  Klaudia Matlak (violon), Lola Montémont (violoncelle), Clémentine Richard (alto), Jean-Nicolas Richard (violoncelle), Hana Strecova (violoncelle), Zdenek Svozil (violon), Jean-Baptiste Valfré (violoncelle)

 

 


Jean-Nicolas Richard joue une suite de Bach sur le toit de l'Abbaye aux Dames
les autres films sont par là.

 

En été 2013, pendant les festivals de Saintes et des Oreilles en éventail, la ville est investie par les portraits photographiques et vidéos des musiciens (cartes postales, sucettes, vitrines, écrans de rue, projections nocturnes). 

psicine-web

En 2014, pendant le Festival de Saintes, de manière impromptue, sur la rive droite comme sur la rive gauche, des « folies musicales » (musique, projections, balade déambulatoire…) prennent vie chaque jour entre le 13 et le 17 juillet.

SAINTES-FOLIE-54

SAINTES-FOLIE-50

SAINTES-FOLIE-61

La folie sur l'eau, impromptus musicaux avec Lola Montémont et Marie Manson et projections sur les quais de la Charentes
En complicité avec l'office de toursime de Saintes

 

**********

 

ACTE 2 - VIENS JOUER AVEC/ DANS L'ABBAYE
Lors de la fête de l'Abbaye, 32 musiciens et acteurs ont investi l'Abbaye aux Dames et joué avec les propositions d'Alice (musiciens du Conservatoire, salariés de l'Abbaye, habitants de Saintes...). Nous avons joué avec les fantômes de l'abbaye, l'esprit des lieux et les portraits sonores et vidéos des musiciens.


parcours4


Avec Cécile Artaud, la mariée qui dit oui / Nicolas Bachour, violoniste/ Paulina Bester, la danseuse/ Maria Bianco, une voisine de l'abbaye/ Lucie Bizais, une mariée/ Cédric Burgelin, à l'orgue/ Virginie Cadiou, une touriste/ Aline Carrillo, l'abbesse sans salle/ Lucas Chauveau, une chauve-souris/ Aurélie Deboist, une danseuse/ Brigitte Debordes, la peintre/ Corinne Duzon, guide/ Pascal Faure, l'homme aux valises/ Ninon Faure, la novice recluse/ Denis Fayon, une chauve-souris/ Maxime Guerini, une chauve-souris/ Sylvie Hugon, pianiste bien tempéré/ Cyril Leclerc, guide/ Cindy Lionnard, une mariée déjantée/ Marithé Loizeau, la conteuse/ Nathalie Mangematin, une guide chiffrée/ Marie Manson, flutiste/ Geneviève Maudet, une voisine de l'abbaye/ Lola Montemont, violoniste/ Agnès Pautrel , la nonne portugaise/ Odile Pradem-Faure, l'insomniaque/ Clémentine Richard, violoncelliste/ Jean/ Nicolas Richard, violoncelliste/ Frédéric Saint-Pol, SIAPP/ Vincent Soccodato, pianiste bien tempéré/ Christelle Violette, la femme au peignoir/ Magalie Visignol, guide

ACTE 3 / L'ABBAYE AU COEUR DE SAINT-PALLAIS

En 2013, Alice pose son studio ambulant et propose aux habitants du quartier Saint Pallais de venir faire la pause/pose photographique et le 13 septembre au coucher du soleil, elle invite à une balade poétique habitée de musiciens, comédiens et circassiens avant de se poser dans les jardins de l'Abbaye pour un ciné concert.

 

PDR-SAINTES-final© Sébastien Laval

 

ACTE 4 / LA FOLIE DE L'ABBAYE

 

En 2014, Alice propose aux habitants rencontrés une aventure cinématographique aux différentes complicités, construction et décors, jeu et technique, écriture avec Ricardo Montserrat, les parcours éphèmères se poursuivent en Folie de l'Abbaye.

 

Ricardo Montserrat, quant à lui, vient écouter les histoires d'hier et d'aujourd'hui et écrit 14 portraits monologués des "fantômes" de l'Abbaye.

En juin, pour la Fête de l'Abbaye, c'est l'heure du grand tournage participatif, dans la cour de l'Abbaye avec un banquet réinventé conviant 150 personnes mais aussi dans les couloirset les cellules s'inventent deux plans séquences poétiques et magiques.

 

FOLIE-ABBAYE13

FOLIE-ABBAYE29

FOLIE-ABBAYE31© Sébastien Laval

Tous ces moments se retrouvent dans un livre DVD Abbaye dedans/dehors : La folie de l'Abbaye qui sera offert à tous les participants d'une aventure artistique de deux ans lors d'une soirée de clôture du 19 septembre 2014 organisée au Gallia Théâtre qui accueille la projection d'un film musical et poétique en cours de post production (Bach sur un toit, 52 mn)